L'hypnothérapie : Pour qui ? Pour quoi ?

L’hypnothérapie convient à un public très large, allant de l’adulte à l’enfant en passant par l’adolescent.
Les techniques utilisées et l’accompagnement seront adaptés en fonction de la personne et de sa situation de vie.

L’hypnothérapie peut s’effectuer dans le cadre d’une séance ponctuelle ou à fréquence plus régulière en fonction des problématiques abordées et des besoins de chacun. Il s'agit le plus souvent d’un travail qui s’étend sur une durée d’une à trois séances en moyenne. Tout dépend de la problématique et de l’investissement personnel de l’accompagné dans son travail thérapeutique. Nous sommes alors dans ce cas-là dans un travail de thérapie que nous pourrions définir comme un « réglage de la mécanique de l’esprit ».

En revanche, lorsque le travail relève davantage de la psychothérapie, il nécessite un nombre de séances plus important, car ce travail implique une action directe sur l’esprit (psychothérapie signifie "soin de l’esprit").

Grâce à l’Hypnose Humaniste, l’hypnothérapie bénéficie des outils nécessaires pour effectuer ce travail. Il s’agit alors de faire un travail en TSA (Thérapie Symbolique Avancée) issu du travail de Patricia d’Angeli-Lockert sur les Maîtres Symboles et les archétypes. L’accompagnement en TSA se fait sur 4 séances minimum.

Comme toutes les autres formes de thérapie, l'hypnothérapie n’est pas une science exacte. Chaque personne réagit et avance à son propre rythme, en fonction de ses capacités, et de son engagement dans son travail thérapeutique.

L’hypnothérapie est une thérapie brève. Elle est personnalisée et évolutive. Elle n’est en aucun cas un remède miracle ou une baguette magique.
 
 

Hypnose et thérapie

L’hypnose est un état modifié de conscience (EMC). C’est un état entre l’état de veille, état ordinaire de conscience (EOC), et le sommeil. On parle alors de transe hypnotique ou de sommeil hypnotique. C’est le fameux « Dormez ! » de l’hypnotiseur de Music-hall.

L’état d’hypnose est un état propre à chacun. Il y a autant de façons d’expérimenter l’Hypnose qu’il y a d’expérimentateurs ou d’hypnotisés. Autrement dit, l’expérience de l’hypnose est personnelle et subjective. L’hypnotisé est alors en contact avec son Inconscient. Il est acteur du travail qu’il y fait. L’hypnotisé n’est donc aucunement sous l’influence du thérapeute.

Tout le monde est réceptif à l’hypnose. Cependant, chez certaines personnes, l’entrée en hypnose peut se faire de façon plus progressive. La thérapie par l’hypnose nécessite tout de même une volonté de changer.

Nous vivons tous régulièrement dans nos journées des expériences hypnotiques  (EMC) spontanées, par exemple lorsque nous conduisons, lorsque nous lisons, lorsque nous sommes au cinéma, ou encore lorsque nous sommes dans nos rêveries. C’est ce que nous appelons les transes journalières communes. Nous les vivons environ 1h30 par jour.

Démystifions l’hypnose pour la thérapie ! Par chance, la nature est bien faite, et par conséquent, notre monde intérieur aussi. L’hypnotiseur ne peut induire des faits qui vont à l’encontre de l’éthique et des valeurs de l’hypnotisé. Ce que vous pouvez voir dans les Music-hall reste du spectacle, avec des personnes volontaires pour vivre ce type d’expérience. Elles font partie des personnes les plus réceptives et sont choisies en fonction d’une série de tests. L’hypnose de spectacle est une hypnose très sélective dans la recherche de ses hypnotisés (sujets de transe).

A l’inverse, l’hypnose thérapeutique est une hypnose qui s’adapte à chacun et est personnalisée en fonction de la personne qui l’expérimente. Elle s’adresse à tout public. Il s’agit de thérapie et de soins et non de spectacle.

Néanmoins, les phénomènes hypnotiques ont tout à fait leur place en thérapie, telles la catalepsie, la lévitation, la lourdeur, la régression, la futurisation, l’activation de rêve, etc. Ces phénomènes peuvent avoir plusieurs fonctions au sein des séances. Ils peuvent être directement utilisés comme support thérapeutique, métaphorique ou autre. Ils peuvent servir de phénomènes de renforcement de l’état hypnotique, et entretenir la transe durant le travail thérapeutique. Ils peuvent également servir de phénomènes de persuasion de transe et d’induction hypnotique.
 
 
 
François LEPETITCOLIN, Hypnothérapeute
14-15 Rue de Sèvres  92150 Suresnes

07 83 15 41 81